Objectifs

objectif rire

Le rire

La joie et le rire ont été le sujet de nombreuses études médicales. Ils pourraient réduire les sensations de douleur, booster le système immunitaire, améliorer les fonctions cognitives, ou même prévenir les maladies cardio-vasculaires et chasser le stress… Sans oublier les fonctions sociales du rire qui permet de faciliter les rapports avec les autres, de s'intégrer à un groupe… Difficile aujourd'hui d'imaginer une vie sans humour alors pourquoi ne pas envisager une hospitalisation avec humour ! Le rire et le plaisir pour aller mieux, oublier la tristesse, la souffrance, l’ennui, l’hospitalisation. Voilà le pourquoi du clown d’hôpital : un fortifiant et un antidépresseur tout à la fois mais aussi un artiste qui sensibilise le spectateur de demain à l’art et au spectacle vivant.

Les enfants

Les enfants patients se retrouvent coupés de leur environnement familial et de leur univers d’enfant. Souvent confrontés à la tristesse, l’ennui et quelques fois à la souffrance, l’enfant hospitalisé perd peu à peu sa gaieté, sa joie de vivre et son énergie. Le clown d’hôpital ne se substitue en aucun cas aux traitements prodigués par le personnel soignant mais par sa visite il redonne au jeune patient de la joie, du rire, de la bonne humeur, un contact chaleureux qui le fera renouer avec son univers fait de rêves, de naïveté et de curiosité. Le clown d’hôpital ne guérit pas, il gai-rit en utilisant l’art et les techniques du spectacle vivant.

Les familles

Les familles ou parents présents dans les chambres au moment de la visite sont quelques fois inquiets, stressés, ou tristes à cause de l’état de santé de leur enfant et ils peuvent communiquer ces sentiments négatifs à ce jeune patient. Le clown d’hôpital les intégrera aussi dans son intervention afin que leurs sentiments changent pour de la joie et de la bonne humeur communicative tout en les sensibilisant à l’art et au spectacle vivant.

Le personnel soignant

Les personnels soignants des services pédiatrie peuvent aussi, dans une certaine mesure, être influencés par le clown d’hôpital dans leur relation avec l’enfant hospitalisé. Le personnel soignant témoin des interventions du clown d’hôpital prend mieux conscience de ce qui construit l’univers d’un enfant (rêve, imagination, naïveté etc).

Conclusion

De nombreux services de pédiatrie en Europe et en Amérique du nord font appel aux clowns d’hôpital et ce depuis de nombreuses années pour certains. Cela continue et prend de l’ampleur, Le bien fondé de ces interventions est donc reconnu, soutenu et apprécié.